Terreur chez Instagram

Logo instagram stylisé

Les mots de passe d’Instagram ont été dévoilés suite à un bug !

INSTAGRAM a averti ses utilisateurs que leurs mots de passe ont peut-être été exposés au grand public suite à un bug de sécurité. L’erreur de confidentialité a été corrigée rapidement – mais il est possible que vos informations de connexion soient maintenant entre les mains de pirates.

La gaffe a été repérée pour la première fois par la magazine américain – The Information – , qui a appris que la firme américaine en avait informé les utilisateurs.. Ce bug vient suite à une mise à jour qui visait à renforcé la confidentialité. On peut dire que c’est réussi..

En effet, même s’il na pas duré très longtemps, le bug ajoutait le nom et les codes de connexion des usager dans l’url en mode public. De quoi ravir de nombreux pirates du web. La bonne nouvelle est que Instagram a rapidement corrigé le bogue.

Comment rester en sécurité après une gaffe sur la vie privée sur Instagram ?

Déjà, sachez que si vous avez été affecté par cette erreur, Instagram vous en aura informé par courrier électronique. Ensuite, si vous souhaitez rester protéger Instagram invite également les utilisateurs à changer leurs mots de passe immédiatement et de façon régulière.

Que faut-il en retenir ?

Comme l’indique le magazine guidedesentreprises.info, ce bug est un rappel important pour tous les usagers des services de clouds. Il est très important d’apprendre à gérer ses mots de passe correctement. Il convient de mettre des mots de passe différents (et forts) sur chacun de vos comptes en ligne.

Restez vigilant !

En agissant de cette façon, vous vous assurez qu’un compte piraté ne compromettra pas les autres.
Faites aussi très attention en utilisant les réseaux WiFi publics, car les autres personnes à proximité peuvent surveiller votre activité Web assez facilement.

Enfin, si vous utilisez un ordinateur partagé, évitez de vous connecter à des comptes privés. Si vous devez vous connecter, veillez à vous déconnecter après utilisation.

Les chiffres clés sur Instagram :

– Instagram est un réseau social de partage de photos et de vidéos
– l’application a été créée en octobre 2010 en tant qu’application exclusive pour iPhone.
– une version séparée pour les appareils Android est sortie 18 mois plus tard
– l’application a gagné en popularité grâce à son système de filtres, qui vous permet d’éditer rapidement vos photos avec des effets sympas
– lors du lancement initial, les utilisateurs ne pouvaient publier que des images au ratio carré 1: 1, mais cette règle a été modifiée en 2015.
– en 2012, Facebook a acheté Instagram pour 1 milliard de dollars en espèces et en actions
– en 2018, certains analystes estiment que l’application vaut plus de 100 milliards de dollars
– en octobre 2015, Instagram a confirmé que plus de 40 milliards de photos avaient été téléchargées sur l’application.
– et en 2018, Instagram a révélé que plus d’un milliard de personnes utilisaient l’application tous les mois.

Création de site internet : Poitiers ou Paris ?

Ici, nous allons casser les clichés. Parfois, quand je parle avec des entrepreneurs, je me rend compte que beaucoup d’entres eux font appel à de grosses structures loin de chez eux alors qu’ils ont de très bons prestataires à deux rues de leurs locaux.

Grand dilemme que de choisir entre un prestataire provincial crasseux venant de laisser tomber le minitel et une agence web parisienne de renom et d’expérience ? 

Non, il n’y a pas qu’à Paris que l’on peut faire du bon boulot.

Clichés, méconnaissance et paillettes

Que l’on se le dise, les gens font plus confiance à une agence web basée à paris qu’à un freelance proposant par exemple la création de site internet à Poitiers. C’est quelque-chose que j’ai longtemps eu du mal à comprendre, pourtant on remarque que d’ordre général, les plus hautes compétences sont souvent dans les plus grandes villes.

Mais alors, pourquoi ne pas faire confiance aux plus petits ? 

Une première vérité qui fait mal

Il est vrai que pour beaucoup des vitrines de prestataires web, les références sont carrément moches, quand ce n’est pas le site en lui même qui donne envie de vomir.

Un historique de la prestation web

Il y a 15 ans, il n’y avait pas d’autres options que de tout coder à la main. Ainsi naquis le CMS (content management system) qui a pour but de pouvoir travailler à plusieurs sur la gestion d’un site sans tout faire sauter mais aussi, de livrer des sites pré-conçus. les fameux “themes”. Quand cette avancée technologique à atteint l’hexagone, tous les prestataires web se regardaient en chien de faïence. Qui le sait ? qui l’utilise ? Qui va oser en parler au grand public ?

C’était incroyable, ils avaient une technologie leur permettant de diviser le temps passé sur un site par 3 ou 4. 

La recette :

  • Un coeur open source
  • Un thème à 50$
  • Un hébergement
  • 5h de boulot

2500€ d’encaissé

C’était magnifique, d’autan plus qu’à l’époque avoir un site était une fin en soi. Money, money, money.

Maintenant, le soucis c’est que beaucoup en sont resté là. Ils sont resté sur cette recette qui continue de fonctionner mais qui s’essouffle à vitesse grand V car d’autres solutions bien plus flexibles et performantes sont sur le marché (peut être pas encore assez démocratisé).

Aujourd’hui, avoir un site web n’est pas aussi utile qu’avant

Quoi ???? ça ne sert à rien d’avoir un site internet ? 

Avant il fallait un site web pour y afficher ses horaires, ses prix et avoir un formulaire de contact mais aujourd’hui les réseaux sociaux le font vraiment très bien.

Aujourd’hui, votre site web doit être un levier de business

Et à ceux qui me diront qu’un formulaire de contact est levier de business, je répondrai que c’est un peu léger…

Tout le monde à plus ou moins un site web avec un formulaire de contact et une page à propos que personne ne lis.

Alors qu’est-ce qu’il faut aujourd’hui ?

De la rentabilité par les actions web.

  • Vous devez être visible sur les moteurs de recherches
  • Vos textes doivent séduire vos visiteurs et les faire passer à l’action
  • Vous ne devez pas parler de vous mais des préoccupations de votre cible
  • Vous devez utiliser les réseaux sociaux et les emails pour faire mûrir votre audience
  • Vous devez faire simple et efficace